• Appell au boycotte!!!

    Cher amis terriens, chers amis des animaux,

    Voici un message pour vous, milliers qui serez du même avis que moi.

    Aidons nos amis les bêtes, à ne plus devoir souffrir de la bêtise humaine !
    Faisons en sorte qu'il soit pour tout un chacun soit conscient de ce que sont nos co-habitants sur cette planète bleue !!! Eux qui sont bien souvent plus humains que nous-mêmes.

    J'appelle au boycotte de tous les marchés de viandes où l'origine de la viande est inconnue ou incertaine ! j'appelle à tous de se poser la question si l'animal dont vous aller acheter la viande à eu l'heur de vivre heureux, et de mourir en dignité et respect de sa personne.

    Je suis horripilée, ahurie par les conditions d'élevages, de transports et d'abattements de certaines régions, cultures.

    Des centaines d'animaux, que ce soit porcs, poules ou lapins entassées les uns sur les autres, bœufs, chevaux, moutons et j'en passe. Des grilles de fers sous les pattes pour que leurs excréments passent plus facilement, les pattes douloureuses, saignantes.

    Le voisin collé contre eux, sans air, sans moyen de voir la lumière de jour. Dans le noir le plus total. Le plaisir d'une nourriture variée ? Oubliez. Rien.

    Une vie ou pour seul jeu ils ne peuvent que manger, ne pouvant échapper à quelqu'un qui ne leur plait pas. Souffrant de blessures, à force de se bagarrer. Déprimé à passer ses journées à souhaitez mourir.

    Oh, si seulement ils savaient ce qui les attend encore. Qui est bien pire !!!

    Le transport.

    Une aberration totale !!!

    Un à un on les chasse dans des camions, bondés. Serrés comme des sardines, stress total. Si tu tombes tu es abattu directement.... Si tu as de la chance, autrement il ne leur reste qu'à étouffer lentement.

    Sans boire ni manger, défois des milliers de km !!!

    Vous croyez que cela n'arrive qu'en Afrique ???

    Du tout.

    Pour économiser soit disant des frais d'abatage, l'Europe même tolère des que des millions de vaches, bœufs, moutons, porcs, et autres soient transportés depuis la Grande-Bretagne jusqu'en Afrique du nord !!!

    Plusieurs jours de transport sans boire ni manger !!!

    Tous les pays les laissant passer se font complices de ce mauvais traitement !!!

    France, Allemagne, Autriche, Italie, Espagne etc. tous sauf la Suisse jusqu'à aujourd'hui !!! Tous se disent d'accord de laisser des âmes en peines sans aide traverser leur territoire. Seule la Suisse, dont la protection des animaux est plus qu'exemplaire peut encore empêcher une telle trahison à ceux qui mériteraient d'avantage de respect que l'espèce humaine !!!

    Sans parler de la pollution provoquée par de tels transports, ni des épidémies qui peuvent voyager avec.

    Non, mes amis, cela me soulève le cœur !!!

    Parlons de la prochaine étape...

    L'abatage. Une fois arrivés à la dernière étape de leur vie, après plusieurs jours sans manger ni boire, dans des températures d'enfer, sans sommeil ni repos. Vous pensez que l'on les ménage un peu ?

    Oh, que non. Vous faites fausse route si vous y pensez. Les gens qui les débarquent ne les regardent que d'un œil, celui avare d'argent, en manque de temps.

    Ils se font serrer hors des camions, avec des piques, suspendre par des pattes, pour les laisser s'éclater par terre, sur des carrelages glissants, déjà souillé par le sang de leur précédant victimes.

    Miséricorde à ceux qui font telle horreur !!!

    Il n'y a point de pardon.

    Chassés dans le coin de tuerie sont ceux qui peuvent encore marcher, épuisés, des membres brisés de la longue route, de ce traitement affreux. Trainer et tirer dans la direction, avec cris et vociférations.

    Imaginez-vous juste un instant de quelles pensées, peur vous seriez traversés si vous étiez à leur place !!! Juste une minute.

    Imaginez-vous que vous voyiez arriver 5 personnes, se jetant sur vous avec couteaux aiguisés pour vous vider de votre sang.

    Imaginez-vous un instant, que la dernière image que vous voyiez soit ceux de vos compagnons de votre courte vie, se vidant de leur sang. De les voir se suspendre encore vivants, et vider de leurs entrailles.

    Vous souhaiteriez cela même pas à votre pire ennemi.

    Non.

    Toutes ces horreurs portent à plusieurs réflexions profondes.

    Tout d'abord, rien qu'au niveau gustatif et disons, biologique.
    Il est de notoriété publique que lors de la peur le corps déverse de l'adrénaline.
    De même il est aussi connu que l'adrénaline rend la viande mauvaise.
    Se pose alors la question, comment cette viande doit être. Après tout ce stress, ce cauchemar incessant, quelle est la quantité d'adrénaline stockée dans ce steak ou autre ?

    Vous êtes-vous déjà demandés quel effet que cette surdose d'adrénaline peut avoir en votre propre organisme ?

    Sans avoir parlé avec un médecin ou autre, et de fait il s'agit là que de mon avis personnel, je suis certaine que cela peut avoir des effets négatifs. Je vous accorde que tout est drogue ou malsain, tout dépend de la dose. Et c'est ce qui me fait préciser que je parle là à grande dose.

    Je suis convaincue que maints humains méchants, le sont d'une et autre part à cause de ce que l'on mange de mauvais. Et de ce que le corps humain ne peut pas digérer ou éliminer correctement.

    En second lieu regardons la chose avec l'œil de l'ami des animaux.
    Et là  je profite de calmer un brin les esprits qui se diraient : en voilà encore une fanatique végétarienne qui fait une leçon de morale !!!

    Eh ben non. Je suis carnivore comme la plupart d'entre vous.

    Mais j'ai vécu le bonheur de grandir entourée par des animaux dans une ferme.
    Eh oui. J'ai énormément reçu de mes amis les bêtes, à des moments où des humains ne m'auraient guère aussi bien pu m'aider.
    Nous avions des chevaux, une ânesse, des chiens, chats, un cochons vietnamien, des moutons, chèvres, pigeons, lapins, moutons, porcs, etc.
    L'amour pour ces êtres m'a alors été non seulement donné mais aussi éduqué.

    Nous avions des élevages de lapins et de porcs.
    Quel plaisir que de voir courir ces derniers tout l'été dehors dans le verger, en compagnie des moutons. Manger les fruits, brouter l'herbe, jouer heureux. Prendre des bains de soleils. Pour rentrer dormir le soir dans leur boxe.
    Oui, cela dure d'avantage plus long pour les engraisser.
    Mais alors dans chaque parcelle de leur corps tu sens la joie de vivre qu'ils avaient alors.
    De même si dans le respect de cette vie, qui t'a autant donnée de joie durant son existence a eu une fin digne d'elle. Soit que si l'on va chez le boucher, ca aille à la vitesse de l'animal.

    Je ne citerais ici que Babe, le cochon rose avec yeux bleus, que nous avions appelés ainsi parce qu'à l'époque le film venait juste de sortir.
    C'était un beau mâle, que nous avions fait castrer, et orner d'un joli anneau nasal. Il adorait jouer dehors avec ses frères et sœurs. Etait très intelligent, je lui ais appris à s'asseoir, coucher, se rouler sur le dos. Chercher des pommes ou autres. Faire le beau... et courir après moi. Bref. Une joie de vivre totale.
    Il nous était conscient dans quel but que nous les avions. Mais quel mal que de leur faire tout de même plaisir ? N'est-ce pas les remercier en avance de ce qu'ils nous donneront au final ?
    Le jour J, où il s'agissait de l'amener chez le boucher, j'avais certes le cœur serré et une larme caché au coin de l'œil. Mais si j'ai appris une chose à la vie à la ferme, c'est de mettre le cœur de côté au moment approprié.

    Donc, nous l'avions fait monter dans un van de chevaux, rempli de paille.
    Et nous nous sommes mis en route direction la boucherie, un ami à nous en était le proprio.
    Une fois arrivés nous avons ouvert le van, et oh, surprise, vu que Babe dormait l'air heureux.

    Nous n'avons pas eu le cœur à le réveiller encore une fois pour le mettre dans le stress d'un endroit inconnu, non, directement assommé, et vidé de son sang.
    Pour ensuite suivre la voie normale.

    Mes amis, je puis vous jurer sur ce qui m'en le plus cher au monde, que cette viande là, elle fut d'un délice !!! Mais paradisiaque !!!

    Tu sentais chaque pomme et chaque mètre couru heureux.
    Sans parler que le fait de savoir dans quelle condition il a vécu, et est mort, qui te rassure et t'empêche tout affut de mauvaise conscience.

    Trop consciente que ceci n'est point possible si nous voulons satisfaire le besoin immense de viande de nos contrées, je fais la différence entre le paradis pour ces animaux, et l'idéal minimum obligatoire.

    Dans un élevage il devrait être possible aux animaux de se bouger assez, de sortir, de pouvoir jouer à leur guise.
    De voir le soleil du jour.
    Et d'être traité dans le respect.
    De même pour mourir, ou le transport, rien ne vaut une collaboration avec leur honneur et dignité.

    J'en reviens à ce que j'ai dis tout haut, mon appel au boycotte.

    Boycottez les marques de viandes d'origines autres que votre pays. Pour le transport simple des celles-ci, question écologique d'abord. Et parce que vous ne savez pas dans quelle condition sont transférés les vies dont vous mangez.

    Le poulet de la chine !!! heps, n'avons-nous pas en Suisse, France et Allemagne etc. assez de poulets ?
    Vaut-il vraiment moins cher celui de chine ?
    Si vous pensez au kérosène indispensable pour le transport, en y ajoutant les pertes de ventes des producteurs ici, et de fait l'aide des états dont ceux-ci auront besoin pour subvenir ?

    Est-ce que vous savez vous ce qu'ils ont administré à ces bêtes ?
    Antibiotiques, etc. qui peuvent soit vous provoquer des allergies ou alors anticorps via des médicaments humains ?

    Pourquoi nos lois sont-elles si sévères ? Si ce n'est pour nous protéger ?
    Et de protéger ces animaux d'une mauvaise tenue ?
    Grippe aviaire, vache folle et j'en passe des pires, sont le produit justement de ces mauvais traitements.

    La conséquence de l'avidité humaine à avoir toujours plus.
    Pas de viande, mais d'argent.

    Oui.

    C'est par avidité de l'argent que vous dépenserez en achetant ces produits que les éleveurs leurs donnent des choses interdites. Qui provoquent des déficiences immunitaires et donc des épidémies. Et qui va avoir des conscéquences sur votre propre organisme et santé.

    C'est cette avidité qui les fait vouloir toujours produire plus.

    Car nous nous en sommes fautifs.
    Seul nous nous pouvons y changer quelque chose.

    Comment ? En refusant d'acheter tout ceci. Et mettant la priorité sur le bon élevage, la certitude d'un traitement correct de l'animal, et en regardant tout autre chose que le prix en premier.

    Oui. car si nous nous y mettons tous, ils changeront aussi tous.

    Il y en a qui le font déjà. Et cela malgré le fait que c'est bien plus dur et long. Mais cela vaut la peine.

    En allemand on dit :

    "Du bist was du isst."

    "Tu es ce que tu manges."

    Eh oui. Donc, il vaudrait mieux de manger quelque chose de bien. Non ?

    Optimiste ou idéaliste si je dis que la possibilité existe que si nous nous y mettons tous, le monde pourra changer. Car tous auront au bout du compte à manger, et surtout, la paix pourra enfin régner.
    Mais de cela j'en débâterais une autre fois.

    Pour l'heure j'espère que mes avis, pensées et certitudes trouveront échos en bien des cœurs.

    Et que de fil en aiguille cela aide à changer quelque chose.

    Je lance la pierre dans la neige, à vous de faire en sorte que cela fasse l'effet d'une avalanche.

    Pensez à eux qui sont mort pour que vous vous puissiez manger et dormir rassasiés.
    Et à tout ceux qui y passeront encore.

    Je laisse à votre imagination ce qu'ils doivent subir, des images vous pourrez les trouver partout.

    Mais ici, c'est à votre cœur et intellect que je parle.

    Pensivement

    Bien la votre,

    Nadjushka

     

     

     

     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique