• À Toi....

     

     

    Ton parfum m'entourant tu te penches vers moi...
    D'une voix sensuelle tu me salues...
    Pour approfondir le sens de tes mots par de chauds baisers...

    Te voilà enfin....
    Ton regard de velours noir m'ensorcelle.
    Dans tes cheveux mes mains se perdent,
    À la quête de l'approche douloureusement désirée...

    Le cœur battant à la chamade, pour s'interrompre directement après,
    Le restant de monde s'évaporant autour de nous.
    Nous ne vivons plus que pour l'instant présent.

    Éblouie par ta beauté, le souffle coupé par tant de perfection.
    Incrédule de toucher une telle merveille...
    Les larmes au fond de la gorge de plaisir.
    La peur au ventre de ne pas suffire à une telle Divinité.

    Te sculpter au gré de mes envies avec mes doigts,
    Dont la texture semble si rude, et les mouvements si incertains.
    Le besoin de me laisser aller dans tes mains...

    À chaque baiser un peu plus tu me voles de mon cœur.
    Qui pourtant est encore bien trop blessé...
    En tous cas je l'eu crus...
    Mais le contraire tu me l'as prouvé...

    La peur me hante, comment me laisser aller,
    Comment oser à nouveau ?
    Fini les pensées, il est temps de vivre...
    Au gré des dangers je m'ouvre à toi.

    La passion nous unit...
    Les caresses se complétant par des baisers ardents...
    La lave coulant dans nos veines, tourbillonnant dans nos esprits...
    Enivrants nos corps douloureux de désire...<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Tentant de freiner un peu la route vers la folie...
    Cherchant un repère pour prendre le souffle...
    Partant à la dérive encore et encore...
    Perdant de plus en plus pied...

    La fusion se faisant plus proche.

    Un mot m'échappe...
    Un de trop...
    Qu'en sais-je...

    Je te sens juste un instant déstabilisé...
    Illusion ou réalité ?
    Quoi qu'il en soit tu l'as vite caché...

    L'émerveillement nous emportant j'oublie tout...
    Me laissant guider sur des sentiers lointains...

    Nous nous endormons, épuisés...
    Bien triste mon cœur...
    Car pas bras dans les bras...

    Moi trop peur de t'approcher alors que je ne sais si tu le veux...
    Et toi... je ne le sais...
    Mystère...

    Te caresser encore...
    Redessiner la perfection qu'à crée dame nature.

    Peindre par la même le contraste que je forme par rapport à toi.
    À mes yeux...
    Approfondir mes doutes et mes peurs...

    Agrandir mon cœur.

    Durant la nuit...
    Doucement tes bras autour de moi se posent...
    M'enlacent...
    De douces larmes se coulent de mes yeux...

    Que c'est bon...
    Que ca fait mal parce que c'est tellement bon...

    J'en perds le sommeil.
    Ne me lassant de t'observer...<o:p> </o:p>

    Oui. Tu me manques.
    Peur de le dire, par peur de voir la réaction.
    Par ce que tu m'as dis.

    Toi vieux garçon...<o:p> </o:p>

    Moi ne voyant que peu le problème.
    N'ayant pas la vie facile, donc préférant aussi y aller mollo...
    Au gré de nos envies...
    Et de la magie...
    Ou au gré du destin...

    Je ronge mon frein...
    Serrant les rennes de mes chevaux sauvages,
    M'évadant là où ne se trouvent que nos rivages,
    J'attends de voir...
    J'attends d'y croire encore plus...
    J'attends de te voir...
    J'attends un de ces soirs...

    La chasse est ouverte...
    Qui le gibier qui le chasseur,
    Qu'à cela ne tienne...
    Tant que cela vient du cœur...

    À toi, qui te reconnaitra...
    De langoureux baisers torrides<o:p> </o:p>

    Ta féline...
    Nadja

    <o:p> </o:p>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :